Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : coviam
  • : association de soutien aux sans papiers
  • Contact

Recherche

23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 16:19


Un film du Collectif des cinéastes pour les sans-papiers, regroupant plus de deux cents professionnels du cinéma qui apportent leur soutien aux travailleurs sans papiers.  

Ils sont plusieurs milliers à travailler en France, à payer des impôts et des cotisations sociales depuis parfois de longues années mais sans avoir les mêmes droits que les autres travailleurs. Une inégalité que rien ne peut justifier.

Pourtant sans le recours aux travailleurs immigrés depuis la Seconde Guerre mondiale, la France n'aurait aujourd'hui  pas le même visage. On estime que les immigrants ont construit 90 % des autoroutes, un logement sur deux, une machine sur sept. (G. Noiriel, Atlas de l'immigration en France, Autrement 2002)

Une seule solution aujourd'hui pour les travailleurs sans papiers que leur situation rend vulnérable et qui deviennent trop souvent les proies faciles d'empoyeurs sans scrupules : la régularisation.
Repost 0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 21:53

Cela fait maintenant 40 jours que plusieurs dizaines de demandeurs d'asile ont trouvé un refuge précaire grâce à la mobilisation de militants associatifs dans les locaux du PECOS au 51 rue Clément Roassal à Nice (voir ici, là et sur le site de l'ADN qui tient un "journal de bord" quotidien de cette occupation).

 

L’humanité et le droit obligent les autorités françaises à trouver d’urgence des solutions d’hébergement pour ces hommes et ces femmes ayant vécu des situations traumatisantes avant d’arriver en France.

 

Au soir de sa victoire, Nicolas Sarkozy déclarait : «  Je veux lancer un appel à tous ceux qui, dans le monde, croient aux valeurs de la tolérance, de la liberté, de la démocratie, de l’humanisme, à tous ceux qui sont persécutés par les tyrannies et les dictatures. Je veux dire à tous les enfants à travers le monde, à toutes les femmes martyrisées dans le monde, je veux leur dire que la fierté, le devoir de la France sera d’être à leurs côtés. […] La France sera du côté des opprimés du monde. » Pourtant ces hommes et ces femmes sont aujourd’hui accueillis dans des conditions indignes dans notre pays.

 

Tant qu’une solution n’est pas trouvée pour tous, ils ont besoin de tout notre soutien. Ils ont besoin de nourriture, de produits d’hygiène, de tables, de chaises,…

 

 

Repost 0
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 15:43

MERCI DE VENIR MANIFESTER DEMAIN ET DIFFUSER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE

 

Objet : communiqué de presse et appel à manifestation jeudi 4 février à 10h à la Préfecture.

 

LES DEMANDEURS D'ASILE SANS HEBERGEMENT RECLAMENT UN TOIT A LA PREFECTURE

 

Depuis des mois et des mois, la République française vide le droit d’asile de sa concrétisation la plus élémentaire, le droit à l’hébergement, et contraint des être humains, ayant par ailleurs vécu des événements traumatisants, à la rue. Sur le terrain, ceci conduit à une discrimination grave entre les demandeurs d'asile. Les familles avec enfants sont accueillies à l'hôtel, dans des conditions souvent inconfortables, alors que les célibataires ne sont plus hébergés du tout et doivent fréquenter les asiles de jour et de nuit. C’est en quelque sorte les rejeter pour une première intégration, leur refuser de fait la possibilité d’un futur asile. Cette injustice prospère dans tout l'hexagone (voir ce qui s'est passé à Angers).

 

A Nice, la situation de demandeurs d'asile, installés par dizaines dans un parking, a défrayé la chronique cet automne, et provoqué le 9 janvier une initiative citoyenne d'assistance à 60 personnes en danger dans la rue.

 

Depuis cette date, des dizaines et des dizaines de militants et militantes se relayent jour et nuit auprès de ces naufragés venus de partout où la liberté et la vie de l'homme sont menacées. Respectant le désir de discrétion des accueillis, nous avons fait nôtre le choix de ne pas médiatiser cette occupation de locaux dépendant du P.ECO.S. (Pôle d'ECOnomie Solidaire) au 51, rue Clément ROASSAL.

 

Nous voulions ainsi donner toute sa chance à un dialogue constructif avec les autorités qui ont pris, dès le début du mois de janvier, l'engagement de fournir à chacun "a room to sleep" (dixit le sous-préfet en charge des questions sociales). Certains ont pu être relogés au moyen d'une aide de 30000€ débloquée à la hâte et versée par les services de l'Etat début décembre au Secours Catholique. Celui-ci a fait ce qu'il a pu. Littéralement baladés, les 60 réfugiés qui vivent au P.ECO.S., mais aussi tous ceux et toutes celles qui sont encore dehors, ont entendu des promesses, participé à des réunions, repris espoir et connu la frustration de valises qu'il faut rouvrir et défaire après les avoir préparées pour une prise en charge hôtelière.

 

Nous témoignons du désespoir de ces hommes et ne pouvons supporter l'offense qui leur est faite.

Nous demandons le logement décent et sans délai de ces personnes moins bien traitées que des voitures.

Nous invitons la presse à s'emparer de cette actualité qui déshonore notre pays, notre département, notre ville.

 

Nous donnons rendez-vous aux élu-e-s, aux associations, aux citoyens-ne-s engagé-e-s aux côtés des demandeurs d'asile victimes de cette injustice, pour une manifestation à la Préfecture des Alpes-Maritimes ce jeudi 4 février 2010 à 10h.

 

Collectif d'Accueil des Demandeurs d'Asile

51, rue Clément ROASSAL

06000 Nice

Te. : 06.03.51.28.32 ou 06.68.59.81.59

Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 18:53

Ce matin, 3 jeunes filles - une jeune tchétchène et 2 sœurs ingouches - de 18 et 20 ans ont été arrêtées, sous les yeux de leurs mères,  alors qu’elles se présentaient, suite à une convocation, au guichet de la préfecture !!!

 

Elles sont enfermées au CRA en vue de leur « réadmission » ( !!) en Pologne qui est sensée traiter leur situation (on sait les conditions horribles de la détention en Pologne et les refus d’asile quasi-systématiques).

 

Les pères ont été tués dans leurs pays.

Les mères ont été laissées libres car elles ont (à Cannes et Nice) respectivement 2 et 3 autres enfants mineurs. Vous devinez leur désarroi.

 

 

Une fois de plus, c’est le règne de l’inhumanité et du cynisme.

Ne laissons pas faire.

 

Elles passent au TGI

(Palais de Justice – dans le vieux Nice)

Ce vendredi 29 janvier  à 10h 30

 

Elles seront défendues par Me Rossler

 

 

Nous comptons sur la présence d’un maximum de citoyen-nes.

Amenez du monde.

Merci

Repost 0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 15:13

 

Venez nombreux au Tribunal Administratif le vendredi 22 janvier 2010 à 09h30 soutenir trois Tchétchènes menacés d’expulsion.

 

 

Ils ont été arrêtés au guichet de la préfecture des Alpes Maritimes puis emmenés mardi 19 janvier au matin à Paris pour être expulsés par avion militaire en Pologne.

 

 

Cette décision ayant été annulée à la dernière minute, ils sont revenus au Centre de Rétention Administrative de Nice. Leur avocat sera Maître Zia Oloumi.

 

 

 

 

 

 

Venez nombreux
22 janvier 2010 à 9 heures 30
Tribunal Adminsitratif de Nice
Villa "La Côte", 33 Boulevard Franck Pilatte, Nice

Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 21:38
Pétition de soutien à la famille de Yousra

Les fêtes de fin d’année ne s’annoncent pas tranquilles pour Yousra, élève de seconde générale au lycée Jules Ferry à Cannes. Elle travaille sérieusement et obtient de bons résultats, envisage un baccalauréat et un BTS. Ses deux sœurs sont en 5ème et en 3ème. Elles sont arrivées du Maroc il y a trois ans avec leur mère, Fatima, suite à une séparation conflictuelle avec son mari. N’ayant pas de famille au Maroc, elles ont rejoint la sœur de Fatima, veuve, qui réside à Cannes. Elles vivent dans l’angoisse : le divorce n’a pu être prononcé, Fatima n’ayant pu se rendre au Maroc. Yousra redoute de ne pouvoir passer son bac. Elles ont reçu une OQTF (Obligation de quitter le territoire Français), dont elles ont fait appel auprès du tribunal administratif de Nice. Elles seront défendues par M° Ciccolini, lors de l’audience du 8 janvier 2010 à 9 h.

La présence de militants de RESF (Réseau d’éducation sans frontières) à cette audience serait souhaitable. Soyons nombreux le Vendredi 8 janvier 2010 à 9h00 devant le Tribunal administratif de Nice, 33 Bd Franck Pilatte - Nice, pour soutenir la famille de Yousra. Comptant sur votre solidarité,

Signez la pétition La pétition de soutien à la famille de Yousra a été mise en ligne sur le site RESF : merci de signer et de diffuser.
http://www.educationsansfrontieres.org/article24880.html
Repost 0
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 10:38

Où en sommes-nous dans notre mobilisation en faveur des demandeurs d'asile sans hébergement ?

 

Parmi d'autres textes, la Directive 2003/9/CE du Conseil Européen du 27 janvier 2003 a fixé les normes minimales pour l'accueil des demandeurs d'asile dans les États membres et les a définies comme suit (CHAPITRE 1 / Article 2 / j) :  les conditions d'accueil comprenant le logement, la nourriture et l'habillement,  fournis en nature ou sous forme d'allocation financière ou de bons, ainsi qu'une allocation journalière.

Les 320€ par mois de l'Allocation Temporaire d'Attente ne permettant  évidemment pas l'accès au logement de ses bénéficiaires demandeur-se-s d'asile,  150 personnes se trouvent actuellement privées d'hébergement dans le 06 (des célibataires ou couples sans enfants mineurs).

 

Plusieurs associations humanitaires ont appelé l'intervention urgente des pouvoirs publics et nos amis du Secours Catholique viennent de recevoir de la DDASS 30000€ pour loger les exilés  privés de tout droit à un hébergement  depuis des mois et des mois.

 

Est-ce à dire que les services de l'Etat ont reconnu l'iniquité du sort fait à 150 personnes ? Sûrement. Dès lors, pourquoi se limiter à 30000€ qui n'assureront que quelques jours d'hébergement ?

 

 

Le Secours Catholique l'a bien compris et poursuit ses négociations dans la dernière ligne droite de 2009. Souhaitons-lui bonne chance car on croit savoir que la DDASS ne sera plus en charge des demandeurs d'asile en 2010.

Un autre service de l'Etat, l'OFII, placé sous l'autorité du providentiel Eric BESSON s'en chargera...

 

Alors, pour ne pas laisser cet argent improductif, l'association va mettre au point un hébergement d'urgence en hôtels meublés pour les "plus fragiles" en s'appuyant sur le savoir-faire de Médecins du Monde.

 

 

En attendant, il faut prendre une initiative pour l'écrasante majorité de ceux et celles qui n'y auront pas accès.

 

Nous vous demandons de vous tenir prêts pour nous aider à occuper un lieu où une cinquantaine de personnes pourraient être mises à l'abri la nuit et pour un temps limité.

 

A partir de ce lieu, nous organiserons la mobilisation de l'opinion publique. Il nous faudra occuper, la journée, un autre lieu que nous recherchons encore pour l'accueil, le partage et la mise en oeuvre des recours aux tribunaux.

 

Merci de nous faire parvenir tapis de sol et des duvets pour une très proche mise à l'abri de toutes ces personnes épuisées. Il faudra aussi assurer des nuits de présence à leurs côtés.

 

Deux réfugiés soudanais présents à notre dernière réunion, cachaient mal leur désappointement...Et, à son retour chez lui, l'un d'entre nous découvrait un message de la Mission Locale nous alertant sur la détresse d'un très jeune soudanais dormant lui aussidans le parking de l'avenue Jean Jaurès.

 

Cela suffit, non ?

 

Merci pour votre soutien.

 

Radija, Teresa, Bernard, Christian et Michel,

militant-e-s associatif-ve-s à Nice

06 68 59 81 59 . 06 03 51 28 32 

Repost 0
Published by coviam - dans Communiqués
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 23:29

Yousra est une élève de seconde générale au lycée Jules Ferry à Cannes. Elle travaille sérieusement et obtient de bons résultats, envisage un baccalauréat et un BTS. Ses deux sœurs sont en 5ème et en 3ème.

Elles sont  arrivées du Maroc il y  a trois ans avec leur mère, Fatima,  suite à une séparation conflictuelle avec son mari. N’ayant pas de famille au Maroc, elles ont rejoint la sœur de Fatima, veuve, qui réside à Cannes. Elles vivent dans l’angoisse : le divorce n’a pu être prononcé, Fatima n’ayant pu se rendre au Maroc. Yousra redoute de ne pouvoir passer son bac.

Elles ont reçu une OQTF, dont elles ont fait appel auprès du tribunal administratif de Nice. Elles seront défendues par M° Ciccolini, lors de l’audience du 8 janvier 2010 à 9 h. La présence de militants de RESF à cette audience serait souhaitable.

Venez nombreux soutenir Yousra
8 janvier 2010 à 9 heures
Tribunal Adminsitratif de Nice
Villa "La Côte", 33 Boulevard Franck Pilatte, Nice

Repost 0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 15:18

Mardi 22 décembre (place Masséna - Nice) cercle de silence de Noël .
RV à 18h précises pour une animation préalable au cercle de 18h30.

Merci d’amener une peluche (que vous conserverez).
 
Action maintenue en cas de pluie (RV sous les arcades des Galeries Lafayette)
Plusieurs d’entre nous étant absents, nous demandons à ceux qui le peuvent de faire le maximum pour se libérer.
 
 
Cela fait bientôt 2 ans que RESF 06 tient le rythme hebdomadaire des cercles de silence niçois
(un petit exploit qui a permis que des milliers de Niçois-es  découvrent des situations dont ils n’avaient qu’une idée fausse ou tronquée !)
Quel que soit la température et le nombre, les passant-es se regroupent  pour un instant (nous avons été jusqu’ à 150 personnes !).


C’est une initiative citoyenne originale et informelle à laquelle chacun participe à titre individuel :
-          geste symbolique de résistance à des pratiques  indignes de notre pays ;
-          témoignage, parmi bien d’autres, de solidarité avec les familles sans papiers qui survivent et travaillent parmi nous ainsi qu’avec leurs enfants scolarisés que la politique de la France fait vivre dans une précarité et une angoisse destructrices.


Ces cercles de silence se sont développés à toute allure dans les villes de France, jusqu’à devenir un phénomène de société :  Plus de 150 cercles aujourd’hui (à l’initiative de différentes organisations) qui entretiennent un espoir et luttent contre la passivité et la désinformation.
Ce sont des moments très forts et chaleureux  entre nous  mais surtout des occasions de rencontres qui sont en général bien perçus de la population.
 
Chacun portera une pancarte (fournie) et une peluche (à apporter).
 

Repost 0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 10:30

Elena a besoin de notre soutien.

 

Parce que de bonne foi, elle a hébergé chez elle deux jeunes femmes philippines qui étaient sans toit,

ELENA est inculpée d’aide au séjour irrégulier

 

 

Venez nombreux   au tribunal de Grasse

le lundi 21 décembre, à 14h.

 

Nous sommes, nous aussi, des  "délinquants solidaires" !

 

 

Repost 0