Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : coviam
  • : association de soutien aux sans papiers
  • Contact

Recherche

11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 13:58

Le prochain cercle de silence de Vence aura lieu le


18 septembre à 10h30
Place de la mairie


venez nombreux les soutenir

 


--
Andrée pour RESF 06
Site : http://www.educationsansfrontieres.org/?rubrique105

 

 

Qu'est-ce qu'un « cercle de silence » ?

Ce mouvement de protestation a été lancé le 30 octobre 2007 par les frères franciscains de Toulouse. Ils ont formé le premier cercle du silence sur la place du Capitole.

Ils voulaient par leur présence, non-violente, dénoncer l'enfermement dans les Centres de Rétention Administrative (CRA) de demandeurs d’asile et d'étrangers en situation irrégulière en dénonçant la violence qui leur était infligée. Leur seul crime est d'être venu en France pour chercher une vie meilleure. En France, parfois depuis de longues années, ils sont des adultes qui travaillent et des enfants à l'école.

Le mouvement « cercle de silence » s'est étendu à toute la France.

Dans de nombreuses villes de France, les cercles de silence se forment régulièrement, avec des panneaux explicatifs, interpellant en silence les passants.

À Nice place Masséna, tous les mardis à 18h30, et aussi à Grasse et à Cannes.

 

CERCLE DE SILENCE A VENCE

 

 

A Vence aujourd’hui, des citoyens qui se sentent interpellés, protestent en silence contre :

 l'enfermement d’innocents dans les centres de rétention,

 la politique gouvernementale du chiffre qui augmente les « contrôles au faciès »,

 l'expulsion de Roms alors qu'ils sont citoyens européens,

 l'arrestation et l'emprisonnement, parfois pendant un mois dans les CRA, de familles avec leurs enfants arrachés à leur école, des bébés, des jeunes mères veuves… comme on l'a vu récemment à Nice, à Nimes, à Paris …

 la mise à la rue de demandeurs d'asile au mépris des lois internationales, européennes et nationales, qui leur assurent protection et hébergement,

 l'expulsion des squats (comme à Nice) où ils s'étaient réfugiés avec des enfants pour avoir un toit sur leur tête.

Notre protestation est un acte citoyen.

Nous dénonçons l’aggravation du sort fait aux étrangers (loi Besson de juin 2011) :

 création à la carte de zones d’attente partout,

 recul du rôle du juge : enfermement pendant 7 jours sans contrôle du juge,

 interdiction administrative de retour en France = séparation des familles.

Nous ne tolérons pas cette politique inhumaine chez nous.

« Indignez-vous » dit Stéphane Hessel.

Avec toutes les grandes consciences de notre pays, avec les associations de défense des droits humains, nous nous indignons.

 

Notre protestation est non-violente.

En silence, nous donnons à voir, nous voulons éveiller les consciences.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires