Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : coviam
  • : association de soutien aux sans papiers
  • Contact

Recherche

3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 15:43

MERCI DE VENIR MANIFESTER DEMAIN ET DIFFUSER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE

 

Objet : communiqué de presse et appel à manifestation jeudi 4 février à 10h à la Préfecture.

 

LES DEMANDEURS D'ASILE SANS HEBERGEMENT RECLAMENT UN TOIT A LA PREFECTURE

 

Depuis des mois et des mois, la République française vide le droit d’asile de sa concrétisation la plus élémentaire, le droit à l’hébergement, et contraint des être humains, ayant par ailleurs vécu des événements traumatisants, à la rue. Sur le terrain, ceci conduit à une discrimination grave entre les demandeurs d'asile. Les familles avec enfants sont accueillies à l'hôtel, dans des conditions souvent inconfortables, alors que les célibataires ne sont plus hébergés du tout et doivent fréquenter les asiles de jour et de nuit. C’est en quelque sorte les rejeter pour une première intégration, leur refuser de fait la possibilité d’un futur asile. Cette injustice prospère dans tout l'hexagone (voir ce qui s'est passé à Angers).

 

A Nice, la situation de demandeurs d'asile, installés par dizaines dans un parking, a défrayé la chronique cet automne, et provoqué le 9 janvier une initiative citoyenne d'assistance à 60 personnes en danger dans la rue.

 

Depuis cette date, des dizaines et des dizaines de militants et militantes se relayent jour et nuit auprès de ces naufragés venus de partout où la liberté et la vie de l'homme sont menacées. Respectant le désir de discrétion des accueillis, nous avons fait nôtre le choix de ne pas médiatiser cette occupation de locaux dépendant du P.ECO.S. (Pôle d'ECOnomie Solidaire) au 51, rue Clément ROASSAL.

 

Nous voulions ainsi donner toute sa chance à un dialogue constructif avec les autorités qui ont pris, dès le début du mois de janvier, l'engagement de fournir à chacun "a room to sleep" (dixit le sous-préfet en charge des questions sociales). Certains ont pu être relogés au moyen d'une aide de 30000€ débloquée à la hâte et versée par les services de l'Etat début décembre au Secours Catholique. Celui-ci a fait ce qu'il a pu. Littéralement baladés, les 60 réfugiés qui vivent au P.ECO.S., mais aussi tous ceux et toutes celles qui sont encore dehors, ont entendu des promesses, participé à des réunions, repris espoir et connu la frustration de valises qu'il faut rouvrir et défaire après les avoir préparées pour une prise en charge hôtelière.

 

Nous témoignons du désespoir de ces hommes et ne pouvons supporter l'offense qui leur est faite.

Nous demandons le logement décent et sans délai de ces personnes moins bien traitées que des voitures.

Nous invitons la presse à s'emparer de cette actualité qui déshonore notre pays, notre département, notre ville.

 

Nous donnons rendez-vous aux élu-e-s, aux associations, aux citoyens-ne-s engagé-e-s aux côtés des demandeurs d'asile victimes de cette injustice, pour une manifestation à la Préfecture des Alpes-Maritimes ce jeudi 4 février 2010 à 10h.

 

Collectif d'Accueil des Demandeurs d'Asile

51, rue Clément ROASSAL

06000 Nice

Te. : 06.03.51.28.32 ou 06.68.59.81.59

Partager cet article

Repost 0

commentaires